23 de febrero

Publié le par Itxaso

Je ne suis pas à ce que je fais, je ne parviens pas à me centrer ... Du coup,  je fais les choses sans y réfléchir. Du coup, je ne fais pas pas vraiment bien les choses.
Je ne sais pas pourquoi, mais ce que je te raconte là, je ressens le besoin de l'écrire en français. En espagnol, cela ne me vient pas comme si cette réalité m'était inconnue dans cette langue.
Je pense que cela veut dire aussi que je commence à t'oublier et que je ne ressens plus le besoin de partager toutes ces choses avec toi. Quelque chose est mort en moi, mais il le fallait bien ... C'était une question de survie; quelque chose est mort en moi, mais ce n'était que pour mieux renaître ... Quelque part, tu m'habites et je n'ai plus besoin de te parler. Toi et moi, nous ne faisons qu'un.



PD: A la mañana siguiente ...

Al final, quizás esta canción hubiera correspondido más a lo que sentía dentro de mí: "En los colores del otoño, atravesando los perfumes de los campos, evocándote, estoy en tí ... Udazkan koloretan landen lurrinak zaharkatuz, hitaz oroit eta higan nauk ..." ... pero no fue ésa que puse ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article